Bienvenue sur le site officiel de Chauray

L’appel du maire de Chauray au travail dans la sérénité et le respect.

Lien article NR

C’est avec le plus grand étonnement que 19 conseillers municipaux de la majorité et moi-même avons assisté le 10 juillet dernier à l’occasion du dernier conseil municipal à une scène surprenante, surréaliste et choquante :
4 conseillers municipaux citant 2 autres de leurs collègues non présents ont mis en doute les capacités du maire à assurer une bonne gestion financière de la ville en pointant notamment du doigt une décision d’emprunter sur 25 ans, au lieu de 20 selon eux qui serait la meilleure.
De manière plus globale c’est un mode de fonctionnement du conseil qu’ils souhaitaient dénoncer à travers cette décision.
Pour mémoire, le budget a été approuvé à l’unanimité des membres du conseil municipal et l’ensemble des projets mis en œuvre, déclinaison du programme de 2014 aux ¾ déjà réalisé, font consensus.
Sans doute sur la question particulière de l’emprunt contesté faut-il rappeler qu’il a été souscrit dans le cadre d’une délégation confiée par les conseillers à l’unanimité en début de mandat.
Il faut également préciser qu’il a été souscrit à un taux et des conditions plus favorables que celles autorisées dans une délibération de décembre 2016.
Cette décision tient compte des incertitudes liées à l’avenir (baisses des dotations et incertitudes sur la taxe d’habitation) et à la volonté de maintenir des marges de manœuvre.
Dans la mesure où les travaux du conseil municipal sont par essence sereins car préparés et partagés en amont de la séance publique faut-il trouver ailleurs les raisons des événements regrettables du 10 juillet dernier.
Si les 19 autres conseillers et moi-même sommes disposés à continuer à travailler dans le respect et la sérénité avec les quelques conseillers qui ont tenu à s’illustrer lors du dernier conseil puis dans la presse, je ne souhaite pas que des appétits trop aiguisés ne conduisent à une « guerre de succession » bien loin du meilleur service à apporter aux chauraisiens.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris